entete

D'autres navires





Vapeur et vitesse

Le Great Western.
Le Great Western.

En 1819, le navire américain Savannah était le premier bateau à obtenir le Ruban Bleu. Il lui fut ravivé en 1838 par le navire anglais Sirius. Cette année-là, était mis service le premier navire sans voile, conçu par Isambard Kingdom Brunel: le Great Western, un navire armé par la Great Western Steamship Company.

Isambard Brunel conçut également le Great Britain, le premier navire en fer et propulsé par une hélice et non plus par des roues à aubes. Mis en service le 26 juillet 1845, il ne transportait à son bord qu'une soixantaine de passagers. La Cunard Line ne fit entrer en service son premier navire à hélice qu'en 1852.

Le navire Artic de la Collins Line se fit éperonner par un navire français en 1854. Le naufrage fit 346 victimes. En 1856, la Collins perdait le Pacific. La société ferait faillite en 1858.

L'Allemagne vit la création de deux sociétés de navigation, la Hamburg Amerika Linie (HAPAG) en 1856 et le Norddeutscher Lloyd (NDL) en 1858.

Le 17 juin 1860 était mis en service le Great Eastern, de l'Eastern Steamship Navigation Company. Conçu par Isambard Brunel, le navire pouvait recevoir 3 000 passagers.

Le Ruban Bleu fut remporté par le Scotia de la Cunard en 1862. L'année suivante, le Great Eastern était racheté par la société Great Eastern Company et converti en navire câblier. Il prit la mer le 4 juin 1865 pour déposer des câbles télégraphiques dans l'Atlantique, reliant le Continent à l'Amérique. Malheureusement, la mission échoua. L'opération fut retentée avec succès l'année suivante. Ce fut le Great Eastern que Jules Verne mit en scène dans sa nouvelle Une Ville Flottante en 1871. Le navire serait envoyé à la ferraille en 1888.

En 1872, bien que la White Star ne luttait pas sur le plan de la vitesse, le Baltic remporta le Ruban Bleu lors d'une traversée dans le sens est-ouest. La compagnie mis en service ses premiers navires sans voile, le Teutonnic et le Majestic, en 1889. À la suite d'un accord signé avec l'Amirauté britannique qui pouvait utiliser les navires commes croiseurs en temps de guerre, la Cunard put lancer en 1893 la construction du Lucania et du Campania. La White Star mit en service une série de quatre paquebots qu'on appellerait les Big Four: le Celtic en 1901, le Cedric en 1903, le Baltic en 1904 et l'Adriatic en 1907. Ce navire apportait de nombreuses innovations, comme un bain turc ou une piscine. Il délaissait le port de Liverpool au profit de celui de Southampton. La White Star faisait désormais escale à Cherbourg.



Les géants des mers

Le Kaiser Wilhelm II.
Le Kaiser Wilhelm II.

L'Allemagne voulut dominer les mers, avec la mise en service du Kaiser Wilhelm der Grosse, le 19 septembre 1897, du Norddeutscher Lloyd, mais aussi du Deutschland, de la Hamburg Amerika, le 4 juillet 1900. La même compagnie mit également en service la même année le Kaiserin Maria Thereza, suivis du Kaiser Wilhelm II en 1903.

La Cunard répliqua avec la mise en service du Caronia et du Carmania en 1905. Pendant ce temps, le financier américain J. P. Morgan avait racheté plusieurs compagnie pour forme un cartel nommé International Mercantile Marine Company (IMM). En 1902, le groupe achetait les capitaux de la White Star.

La Cunard répliqua face à la création de l'International Mercantile Marine. Elle mit en service le Lusitania le 7 septembre 1907 et le Mauretania le 16 novembre suivant. Les deux navires concurrencaient dans une lutte pour la vitesse. Le Mauretania décrocha le Ruban Bleu en 1907. Le Lusitania le lui raviva en 1909, tandis que le Mauretania le reprenait en 1911.

Les constructions d'acier étant plus solides que les bateaux en bois, cela renforça l'illusion que les nouveaux navires offraient une sécurité croissante. Ainsi, lorsque le paquebot Republic de la White Star fut abordé le 23 janvier 1909, il tint assez de temps en mer pour permettre d'évacuer tout le monde.

Le naufrage du Titanic.
Le naufrage du Titanic.

Faisant partie intégrante de l'International Mercantile Marine, la White Star mit en service l'Olympic le 14 juin 1911 et le Titanic le 10 avril 1912. Il s'agissait d'importantes unités qui misaient sur le confort et la sécurité. Un troisième paquebot était en préparation, lorsque le Titanic heurta un iceberg au cours de son voyage inaugural, dans la nuit du 14 au 15 avril 1912. Outre le fait que le paquebot n'avait pas pu se maintenir suffisement longtemps pour permettre à des secours de venir, on constata que les lois n'imposaient pas aux navires de disposer de suffisamment de canots pour évacuer tout le monde. Le naufrage du Titanic avait fait 1 500 victimes.

Le 20 avril 1912, le France était mis en service par la Compagnie Générale Transatlantique (CGT). Sa construction avait débuté en septembre 1910.

L'Allemagne avait répliqué aux deux mastodontes de la White Star, par la mise en service de l'Imperator en 1913 et du Vaterland en 1914. Un troisième navire, le Bismarck, devait suivre. La Cunard répliqua-t-elle aussi par la mise en service de l'Aquitania en 1914.

Lorsque la Grande guerre éclata, de bombreux navire commerciaux furent utilisés à des usages militaires. Le 22 août 1914, le Kaiser Wilhelm der Grosse fut réquisitionné et transformé en croiseur auxiliaire. Il fut repéré quatre jours plus tard par le croiseur britannique Highflyer dans le cours du Rio del Oro, en Afrique de l'Ouest. Une bataille s'engagea entre les deux navires. Gravement endommagé, le Kaiser Wilhelm der Grosse se retrouva à court de munitions. Il fut alors abandonné et saboté.

Dès août 1914, le Vaterland fut mis sous séquestre à New York. Le Mauretania fut réquisitionné en tant que transport de troupes en juin 1915. Il fut également utilisé comme navire-hôpital.

Le torpillage du Lusitania.
Le torpillage du Lusitania.

Le 4 février 1915, l'Allemagne déclara les eaux territoriales anglaises et irlandaises zones de combats. Le 1er mai suivant, le Lusitania appareilla de New York, à destination de Liverpool. Le 7 mai, le paquebot était en vue des côtes irlandaises quand il fut atteint par une torpille, lancée depuis le sous-marin allemand U-20. On compta 1 200 victimes.

Après avoir opéré en tant que transport de troupes, le France fut converti en navire-hôpital en novembre 1915. L'Olympic fut réquisitionné en septembre et utilisé comme transport de troupes. Le 23 décembre suivant, le Britannic, le troisième frère de l'Olympic, quittait Liverpool pour la première fois, en direction de Naples puis de Lemmos, afin de servir de navire hôptial.

En 1916, tandis que le Mauretania était de nouveau utilisé en tant que transport de troupes, le Britannic entreprennait sa sixième et dernière mission, le 12 novembre. Il semblerait que le navire heurta une mine, dans la matinée du 21 novembre.

Le 3 février 1917, les États-Unis rompèrent leurs relations diplomatiques avec l'Allemagne, suite au torpillage du navire américain Housatonic. Le 4 avril suivant, ils entèrent en guerre. Le Vaterland fut alors mobilisé par l'US Navy. Cette année-là, le France était à nouveau réutilisé en tant que transport de troupes.

Le 12 mai 1918, alors qu'il se trouvait au large du cap Lizard (Cornouaille), le sous-marin allemand U-103 tenta de torpiller l'Olympic. Le paquebot parvint à l'éperonner et à l'envoyer par le fond. Presque aucun des 5 000 soldats présents à son bord ne s'était aperçu de quoi que ce soit.

Au lendemain de la Grande guerre, on démobilisa les navires civiles. Rendu au service public, le Mauretania appareilla de Southampton pour une traversée jusqu'à New York, le 27 juin 1919. Cetta année-là, l'Olympic subit des modifications. Il reprit la mer le 21 juillet 1920.

Le Mauretania fut victime d'un incendie, en juin 1921. Le sinistre se propagea dans les locaux de la première classe. La Cunard en profita pour le moderniser: les chaudières à charbon furent remplacées par un système utilisant du mazout. Le Mauretania entreprit une croisière d'agrément en Méditerranée en hiver. La même année, l'Olympic embarqua deux prestigieuses célébrités: Charlie Chaplin et, en mai, Marie Curie qui se rendait aux États-Unis rencontrer le Président Warren Harding.

Le Mauretania.
Le Mauretania.

Le Mauretania fut remis sur le service de l'Atlantique Nord en mars 1922. La même année, la Cunard faisait lancer le Laconia. En octobre 1923, le Mauretania subit de nouvelles modifications. En octobre de la même année, le France retournait lui-aussi aux chantiers de Saint-Nazaire pour subir une modernisation. Il quitta les chantiers en 1924.

Le 22 mars 1924, l'Olympic entra en collision avec le Fort Saint George. Si l'Olympic s'en sortit avec de la peinture rayée, le Fort Saint George subit de grands dégâts. Néanmoins, on remarquerait plus tard que la poupe de l'Olympic était endommagée. Elle fut remplacée durant l'hiver 1925-1926.

Le Mauretania retrouna aux chantiers pour subir une refont, en 1926. La même année, la Navigazione Generale Italiana mettait en service le Roma. L'International Mercantile Marine se retira des mers. La White Star fut revendue à la Royal Mail Line.

Le Maurtenia reprenait la mer, en 1927. La même année, la Compagnie Générale Transatlantique mettait en service l'Île-de-France, que l'on surnommerait le «Saint Bernard des Mers».



L'Âge d'Or des paquebots

On connut alors l'âge d'or des paquebots. En 1928, l'Olympic subit de nouvelles modifications. On y aménagea une piste de danse au milieu du saloon de première classe. L'année suivante, le Norddeutscher Lloyd mettait en service le Bremen. Il devait raviver le Ruban Bleu au Mauretania qui le détenait depuis dix-huit ans.

En 1930, la White Star envoyait l'Olympic subir des modifications. Elle mettait également en service un navire baptisé Britannic. Le 28 mars, la compagnie écrivait une lettre de protestation au ministère du Commerce et de l'Industrie britannique à propos du film Atlantic d'E. A. Dupont.

Alors qu'il avait appareillé du Japon à son retour de son voyage inaugural, le Georges Philippar, de la Compagnie des Messageries Maritimes, fut victime d'un incendie, le 16 mai 1932. Trois navires se précipitèrent sur les lieux: le cargo soviétique Sovietskaia Neft, le cargo anglais Contractor et le cargo anglais Mahsud. La paquebot se perdit quelque jours plus tard. Le sinistre avait provoqué la mort de 54 personnes, dont le célèbre journaliste Albert Londres.

Le Bremen.
Le Bremen.

La même année, le Bremen battait son propre record de vitesse. Le 27 septembre, le Rex, de l'Italia, Flotta Riunite, entreprit son voyage inaugural Gênes-New York.

Dans la nuit du 4 janvier 1933, alors qu'il faisait route vers les chantiers pour subir une refont, l'Atlantique, de la Compagnie de Navigation Sud-Atlantique, était lui-aussi victime d'un incendie. Le navire évacué partit à la dérive. Des remorqueurs français, allemands et hollandais s'activèrent à remorquer l'épave jusqu'à Cherbourg. Elle serait démolie trois ans plus tad. Le sinistre avait provoqué la disparition de 19 marins.

La même année, le Rex remporta par deux fois le Ruban bleu. Le 10 mai 1934, les compagnies Cunard et White Star fusionnèrent pour devenir la Cunard-White Star Line Limited. Cinq jours plus tard, alors qu'il traversait à grande vitesse un épais brouillard, l'Olympic ne put éviter le bateau-feu Nantucket, qu'il envoya par le fond. Le 26 septembre 1934, le Mauretania quittait New York pour la dernière fois. En octobre, le France était vendu à la ferraille.

Le 4 juillet 1935, le Mauretania accosta à Rosyth où il fut démoli. La même année, la Compagnie Générale Trasatlantique mettait en service le Normandie. En mars, l'Olympic effectua son dernier voyage. En septembre il fut vendu à la ferraille.

Le Queen Mary.
Le Queen Mary.

Le Queen Mary fut mis en service le 27 janvier 1936, par la Cunard-White Star, même si sa construction avait débuté avant la fusion. En décembre 1937, rebaptisé Leviathan, l'ex-Vaterland fut vendu à une société britannique pour être démoli. Cette année-là, la P & O Line mit en service le Stratheden.

La Hamburg-South America Line mit en service en 1938, le Wilhelm Gustloff. L'Union Castle Line mit en service le Capetown Castle et la Holland Amerika Lijn mit en service le Nieuw Amesterdam.

Dès le début de la Seconde Guerre mondiale, en septembre 1939, le Wilhelm Gustloff fut utilisé en navire-hôpital et resta amarré à Gdynia, alors Gotenhafen, l'année suivante. En 1940, l'Île-de-France fut réquisitionné par la Royal Navy et confié à la Cunard-White Star. Le 29 septembre, le Cap Arcona aborda Gdynia. L'Empress of Britain fut torpillé par le sous-marin allemand U-32.

En 1940, le Lancastria était torpillé au large de Saint-Nazaire. On dénombrait 6 000 morts. Malgré l'ouverture des hostilité, les compagnies de navigation mirent en service les navires qu'elles avaient commandés. La Compagnie Sud-Atlantique mit en service le Pasteur en 1940. La Cunard-White Star fit entrer en lisse le nouveau Mauretania. L'année suivante, la compagnie anglaise était sur le point de mettre en service le Queen Elizabeth. Néanmoins, il fut décidé que le navire rejoindrait New York secrètement.

Cette année-là, l'Île-de-France fut adapté en transport de troupes. Le 12 septembre 1942, le Laconia fut torpillé par le sous-marin allemand U-156, alors qu'il se trouvait à 60 milles au sud des Açores. On comptait 1 600 victimes. Les survivants furent receuillis par l'U-156.

Le Normandie.
Le Normandie.

Le 9 février 1942, converti en transport de troupes sous le nom de Lafayette et amarré au quai de New York, le paquebot Normandie, de la Compagnie Générale Transatlantique, fut victime d'un incendie. En raison de la quantité d'eau envoyée par les pompiers et les bateaux-pompes pour venir à bout du sinistre, le paquebot chavira sur son flanc.

Le soir du 30 janvier 1945, le Wilhelm Gustloff fut torpillé par le sous-marin soviétique S-13. On dénombra de 7 000 à 9 000 morts. À quelques jours de l'Armistice, le 3 mai, le Cap Arcona fut incendié avec le Thielbek, lors d'une attaque menée également contre l'Athen et le Deutschland IV. L'attaque provoqua 8 000 morts.



Les derniers fleurons

Une démobilisation fut opérée au lendemain de la guerre. Demeurant en transport de troupes, au lendemain du conflit, l'Île-de-France quitta Cherbourg pour New York. le 22 octobre 1945. Après quoi, il fut rendu à la Compagnie Générale Transatlantique. En 1946, le Berengaria, ex-Imperator, était démoli. Ce ne fut que cette année que le Queen Mary fut démobilisé. Le 16 octobre 1946, le Queen Elizabeth était enfin mis en service par la Cunard-White Star. L'Île-de-France subit des modifications en 1947. On lui, supprima une cheminée. Il reprit son service le 21 juillet.

L'Aquitania fut vendu à la ferraille en 1949. La même année, la Cunard-White Star inaugurait le Caronia. Un sabotage provoqua un incendie qui ravagea le Bremen le 16 mars 1951. Son épave qui avait coulé, ne serait démantelée sur place que cinq ans plus tard.

Le Norddeutscher Lloyd mit en service l'Europa en 1951. La même année, c'était l'American Export Lines qui mettait en service de l'Independence. L'année suivante, l'United States Line mettait en service l'United States.

En septembre 1953, l'Île-de-France se porta au secour du bâtiment libérien Greenville en détresse. Dans la nuit du 25 au 26 juillet 1956, l'Andrea Doria, de l'Italia SAN, se faisait aborder par le navire suédois Stockholm. Une cinquantaine de personnes du paquebot italien furent tuées lors de la collision. Le paquebot Île-de-France, le cargo Cape Ann et le navire William H. Thomas se rendirent sur place. L'Andrea Doria, qui avait tenu assez de temps, bascula sur son flanc et sombra. L'Île-de-France fut vendu à la ferraille en 1958. Il ferait une apparition en 1960 dans le film The Last Voyage d'Andrew L. Stone.



Le déclin

En 1959, la Hamburg-South America Line mit en service le Cap Arcona. La Holland America Line mit en service le Rotterdam. Le Britannic arrivait à la fin de son service, en 1960. L'Europa était démoli en 1962. Le 11 janvier de la même année, la Compagnie Générale Transatlantique mettait en service le France.

Le Galileo Galilei fut mis en service en 1963 par la Lloyd Triestino. Le Michelangelo fut mise en service en 1965 par l'Italia SAN. Le Kungsholm fut mis en service en 1966 par la Svenska Amerika Linjen. L'Eugenio C fut mis en service en 1966 par la Costa Armatori.

Le France.
Le France.

Le 18 août 1967, le Queen Mary était racheté par la ville de Long Beach, pour être transformé en musée hôtel. Il deviendrait également le décors de cinéma de films tels The Poseidon Adventure de Ronald Neame en 1972. Le Queen Elizabeth accomplit son dernier voyage en 1968, tandis que le Queen Elizabeth 2 était mis en service par la Cunard. Le Stratheden accosta à La Spezia en 1969, pour y être démoli. La même année, le Queen Elizabeth fut racheté par la compagnie Queen Ltd Port Everglades. Mais quand cette société fit faillite en 1970, le Queen Elizabeth fut racheté aux enchères et rebaptisé Seawise University. L'année suivante, la Cunard était rachetée par la société Trafalgar House. Le Seawise University, ex-Queen Elizabeth, fut victime d'un incendie, le 19 janvier 1972. il fut démoli deux ans plus tard. La O. Y. Finnlines Ltd mit en service du Finnjet en 1976. Le France fut vendu à un armateur norvégien en 1979. Il fut rebaptisé Norway.

La concurrence aérienne avait supplanté le paquebot. Pour les hommes d'affaires, l'avion constituait un moyen de déplacement nettement plus rapide. Le pequebot, tel qu'on l'avait connu avait entammé sa disparition. On ne le reprendrait plus pour des voyages d'affaires demandant de la rapidité.



Le renouveau

Le Costa Allegra, un paquebot moderne.
Le Costa Allegra, un paquebot moderne.

Le paquebot connu une second vie, en croisières d'agréments cette fois. Le but était de proposer des escales dans des périples établis. Il s'agissait désormais uniquement de vacances. Il fallait donc proposer tout le confort et la modernité qu'exigeait la clientelle. La-dessus, on vit apparaître des monstres marins qui ridiculiseraient les géants des mers du passé.

Le Finlandia fut mis en service par la Finska Angfartyga ABBFFOA en 1981. L'année suivante, la Royal Caribbean Cruise Line A. S. mettait en service le Song of America. Deux ans plus tard, le Royal Princess était mis en service par la P & O Steam Navigation Co. La Carnival Cruise Lines mit en service le Holiday en 1985. Dans la soirée du 12 janvier 2004, le Queen Mary 2, de la Cunard, entreprenait son voyage inaugural. La Royal Caribbean Cruise Line se fit une place de taille en armant les plus grands navires: l'Oasis of the Seas mis en service 2009, l'Allure of the Seas, mis en service en 2010, l'Harmony of the Seas, mis en service en 2016 et le Symphony of the Seas prévu pour 2018.